Google : algorithme pour prévoir la démission de ses salariés

Google pourrait prévoir à l’avance la démission de ses salariés. Le géant de Mountain View aurait-il embauché un voyant ou un astrologue ? Non, aucun art divinatoire dans ces prévisions, seulement des mathématiques.

Pourquoi un algorithme pour prévoir les licenciements ?

Google pourrait désormais prévoir la démission de ses salariés

Google pourrait désormais prévoir la démission de ses salariés

La richesse de Google est technologique. Dans une économie numérique où la concurrence est exacerbée, la course aux innovations est permanente. Il y a les géants, comme Google ou Microsoft, mais aussi des PME aux dents longues qui comptent bien trouver la nouvelle idée et s’imposer à leur tour sur le marché.
Google mise donc, pour réussir, sur ses salariés.

Après une vague soudaine de démissions, qui a pris au dépourvu l’entreprise, Google a décidé de réagir. Le premier algorithme de prévision des licenciements est mis en chantier et voit rapidement le jour.

Comment cet algorithme Google fonctionne-t-il ?

Les compétences de Google en mathématiques et statistiques sont connus de tous. Preuve en est l’algorithme qui a fait le succès du moteur de recherche, le plus pertinent au monde en termes de résultats.
L’algorithme de prévision des licenciements made in Google repose sur la compilation et l’analyse de toutes les données relatives aux salariés Google. Ainsi, en fonction des grilles de salaires, des notes de la hiérarchie et des notes en 360 degrés, des primes, des évolutions de productivité, l’algorithme serait capable d’anticiper le départ de certains collaborateurs.

Un outil précieux pour tout directeur des Ressources Humaines, mais qui peut nous pousser à nous interroger sur le respect de la vie privée auquel a droit tout salarié.